Pour qui s’intéresse au transhumanisme, l’entrée de Raymond Kurzweil dans l’équipe de Google n’est pas une surprise. Larry Page, l’un des deux fondateurs de Google, sponsorise depuis des années laSingularity University fondée par Raymond Kurzweil et Peter Diamandis. À tort ou à raison, les gourous de la singularité technologiques sont en train de devenir de plus en plus influents.

On entend de plus en plus parler de Raymond Kurzweil, né en 1948, l’un des personnages les plus emblématiques du transhumanisme. Si Kurzweil partage sans aucun doute bien des idéaux faisant partie des principes extropiens que l’on peut trouver dans le texte de Max More, il est surtout connu comme l’un des gourous de la thèse de la singularité technologique, décrite dans le texte de Eliezer Yudkowsky.

Pour mettre en pratique ses idées, Kurzweil a d’ailleurs fondé en 2008 laSingularity University en compagnie de Peter Diamandis, l’homme qui se propose de catalyser l’exploitation des astéroïdes avec Larry Page. Confondateur de Google avec le Russe Sergueï Brin, Page a déjà financé l’université de Kurzweil à hauteur de 250.000 dollars, et il vient d’embaucher Kurzweil en tant que directeur de l’ingénierie chez Google.

En se basant sur les lois de progression de la puissance des ordinateurs et autres technologies, Kurzweil, lui-même ingénieur en informatique, prédit depuis des années qu’un miracle va se produire après 2030, plus précisément autour de 2045.

La singularité technologique, science ou pseudoscience ?

Pour faire court, la puissance des ordinateurs serait alors suffisante pour simuler un cerveau humain conscient qui, débarrassé des contraintes biologiques, ne tarderait pas à s’autoaméliorer pour devenir encore plus intelligent. Une boucle de rétroaction s’enclencherait alors, conduisant rapidement à l'émergence d'une intelligence qui serait à l’Homo sapiens ce que celui-ci est aux animaux du Cambrien.

Inconcevables pour l’être humain, la supraconscience et la superintelligencequi habiteraient alors la noosphère (l'ensemble des esprits de l'humanité et de leur production culturelle sous toutes ses formes) marqueraient un point critique, une singularité dans la courbe d’évolulution de la complexité ayant mené du Big Bang au vivant et au-delà de laquelle plus aucune prédiction quant au devenir de l’intelligence consciente sur Terre ne serait possible.

Enfin presque : la superintelligence en question est censée pouvoir créer une technologie et une science aptes à résoudre tout les problèmes de l’humanité, y compris la mortalité, en téléchargeant les esprits biologiques vivant en 2045 sur des supports n’ayant pas les mêmes limites.

 source et suite: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/internet/d/google-recrute-ray-kurzweil-un-gourou-du-transhumanisme_43469/